8
février
2023

Jésus lui dit :… Va, vends ce que tu as, donne aux pauvres, et tu auras un trésor dans le ciel ; et viens, suis-moi. Mais le jeune homme… s’en alla tout triste, car il possédait de grands biens. (Matthieu 19. 21, 22)
(Jésus dit à Matthieu :) Suis-moi. Il se leva et le suivit. (Matthieu 9. 9)

Suis-moi

Deux récits bibliques nous montrent Jésus en train d’adresser le même appel à des hommes très différents : “Viens, suis-moi !”

Aujourd’hui, il nous interpelle aussi. C’est toujours le même appel à le suivre, mais les réponses varient. Dans l’évangile, le jeune homme riche refuse l’invitation. Matthieu, lui, se lève et suit Jésus.

Le jeune homme riche semble bien disposé à suivre les commandements de Dieu, mais il ne veut pas renoncer à ses biens. Il représente ceux qui lisent la Bible, prient, vont à l’Église et essaient d’observer des pratiques religieuses, mais refusent de renoncer à des passions qui les éloignent en fait de Dieu. Pour ce jeune homme, c’était l’amour des richesses. Aujourd’hui, tant d’attitudes ne sont pas en accord avec la Bible, mais on ne veut pas les abandonner. Chacun peut identifier ce qui l’empêche de suivre Jésus.

Matthieu, spontanément, prend la décision de suivre Jésus et de marcher à sa suite, tout comme les autres disciples qui ont tout quitté pour le suivre.

L’un va vivre seul, dans la tristesse, attaché à son argent, avec sans doute toutes les difficultés liées à la gestion de cette fortune, qu’il devra un jour léguer à d’autres, ou qu’il verra s’envoler (Proverbes 23. 4, 5)… L’autre va accompagner Jésus pendant trois ans, profiter de son enseignement, être témoin de ses miracles et spectateur des manifestations de sa puissance et de sa grâce. Ensuite il sera apôtre au service de l’Église.

Qu’allons-nous faire en 2023 ? Nous ne sommes pas tous appelés à quitter nos affaires, mais avons-nous le souhait de suivre Jésus ?